Rechercher

La spiritualité et l'argent / Journal de bord #2


Ces dernières semaines, j’ai beaucoup travaillé sur mon compte Instagram. Depuis environ deux mois, je suis une formation pour optimiser ce réseau social puisque dans mon métier les réseaux sociaux sont très importants et Instagram est aujourd’hui le réseau le plus porteur d’opportunités.

La formation s’appelle « Instapreneurpro » Elle est donnée par Capucine Goalard, une influenceuse qui sait de quoi elle parle pour avoir développer considérablement son compte Instagram. Je précise que je n’ai aucun partenariat avec elle, je suis juste séduite par cette formation qui m’a beaucoup appris et qui m’a permis de développer mon compte https://www.instagram.com/sandrine.hk/

La formation vous permet de devenir influenceur si vous suivez tous les conseils à la lettre. C’est à dire travailler avec des marques qui correspondent à votre thématique. Ce n’est pas cette facette qui m’intéresse, mais plutôt la possibilité à travers la formation de toucher un maximum de personnes puisque j’ai des choses à vendre. ( livres, formation, etc.)

Plus d’abonnés = plus de potentiels acheteurs.

À travers de nombreux modules on va comprendre comment fonctionne Instagram, comment se développer que se soit en nombre d’abonnés, en taux d’engagement ou dans l’intérêt des marques ou autres structures qui seraient susceptibles de travailler avec vous.

Pour y arriver, la formation nous enseigne comment avoir un feed harmonieux (le feed c’est la vue globale de votre compte, le profil. ) elle nous apprend aussi comment avoir des photos de qualité facilement et sans matériel couteux.

De nombreux outils vous sont proposés. On va apprendre à exploiter tous les recoins d’Instagram intelligemment, comme par exemple la bio, les stories mais aussi les statistiques.

La formation propose également un groupe Facebook qui permet d’échanger avec d’autres instagrameurs et avec les créateurs de la formation qui sont d'ailleurs très réactifs pour répondre aux interrogations.

L’énergie de groupe est bienveillante et entraidante.

Le hic c’est que ça n’est pas donné, j’ai dû payer en 3 fois. Je ne regrette absolument pas. Je suis pleine de gratitude d’avoir pu y accéder.

Je me rends compte qu’il faut investir aussi pour gagner. On ne peut pas tout vouloir sans rien donner. Et puis, il faut parfois prendre des risques. Là j’avais le risque que cela ne me convienne pas et que je perde mon argent. Mais j’ai testé, poussée par mon intuition.

Voici la différence entre mon feed avant la formation et mon feed après :

L’argent a toujours été tabou dans le milieu spirituel. Mais je remarque que c’est quelque chose qui est typique de ma culture française. Tout le monde rêve de gagner au loto mais en même temps tout le monde critique ceux qui ont de l’argent. Dans certains pays, ceux qui réussissent sont valeurs d’exemple et ils inspirent les autres à faire de même.

L’argent n’est ni bon, ni mauvais tout dépend de ce que l’on en fait. C’est juste une énergie comme une autre.

Depuis un an et demi j’aime présenter les produits de la Spiritual Box sur ma chaine Youtube. C’est une box que vous recevez chaque mois et dans laquelle se trouve des objets spirituels et de bien-être. Elle permet d’initier à certaines pratiques mais aussi à changer son mode de consommation puisqu’elle tend vers le zéro déchet, qu’elle est éthique et que les produits ne comportent pas de cochonneries industrielles. Je reçois les produits gratuitement. À chaque présentation, j’ai des commentaires du type : « Mais quelle honte, de voir des placements de produits dans le milieu spirituel »

Si certaines personnes ont un souci avec l’argent, ça n’est pas mon problème, c’est le leur.

D’ailleurs n’achètent ils pas des objets pour leur pratiques spirituelles ? N’achètent ils pas de livres ? C’est honteux alors d’écrire et de vendre des livres au sujet de la spiritualité ? Cela veut dire qu’un auteur dans ce milieu là devrait offrir ses bouquins et vivre d’amour et de Prana ?

Ils diront sans doute que maintenant ils n’en utilisent plus, qu’ils n’ont plus besoin d’objets ou de livres pour travailler leur spiritualité et que finalement nous n’avons besoin de rien.

Mais avant, ne l’ont-ils pas fait ? N’est pas grâce à ces pratiques, à ces livres qu’ils ont pu en arriver là ? Cela n’est pas parce qu’eux s’en sont détaché que cela veut dire que d’autres n’en n’ont pas besoin à leur tour pour commencer à s’initier à leur spiritualité.

Dans ma culture, nous ne nous reconnectons pas à notre spiritualité sans outils. On a tous acheté quelques objets qui nous ont été utiles dans la pratique. Pourquoi ne devrais-je pas alors partager mes bons plans dans le domaine ?

J’aurai aimé être conseillée sur des objets, des livres ou sur des pratiques lorsque j’ai commencé à m’interresser à la spiritualité. Hélas à l’époque, nous n’etions pas aussi bien informés.

Alors je conçois que l’on puisse être tenté de partager des marques parce qu’elles nous envoient un chèque. Ça n’est pas ma manière de procéder, je tiens à être à l’aise avec ma conscience. Je ne propose que ce que j’ai testé et approuvé, même si l’offre est alléchante.

Moi aussi j’avais de fausses croyances à propos de l’argent. À cause d’elles, lorsque je me suis installée en tant que magnétiseur, j’avais du mal à monnayer mes prestations. D’ailleurs je proposais un prix bien en dessous de la valeur des soins prodigués. « 40 euros » pour deux heures ou plus de consultation. J’avais la conscience tranquille, c’est sur, mais je me sous estimais, je ne m’honorais pas comme il se devait.

C’est important d’accorder de la valeur à ce que l’on fait, cela passe aussi par le prix des prestations que l'on propose.

Bref, tout cela pour vous dire que j’ai envie de réussir dans la voie que j’ai choisie, celle de blogueuse spirituelle et que cela ne me pose plus aucun problème que l’on me juge à ce propos. J’ai toujours fait les choses avec le cœur et je continuerai de les faire de la même manière. Je n'ai que faire du regard des autres.

J’aimerai développer mes réseaux sociaux, essentiellement Instagram et Youtube qui me rapporteront de l’argent l’un comme l’autre sans que je n’ai de choses à vendre, juste en proposant du contenu. Youtube par les publicités sur mes vidéos et Instagram par des partenariats rémunérés qui correspondent à mon domaine.

Mon blog me permettra de partager des liens affiliés, je pense notamment à une bibliothèque spirituelle que j’ai envie de développer sur mon site. Sur chaque livre, tarot ou oracle que j’ai aimé, je pourrais rediriger ceux que ça intéresse sur Amazon qui me reversera un pourcentage sur la vente.

Mes livres publiés aussi me permettront de dégager un peu d’argent.

Mais ma plus grosse source de revenu sera de vendre mes propres formations en ligne et plus j’aurai d’abonnés, plus je pourrai toucher des personnes qui cherchent ce que je propose.

Voilà comment je vois mon job de blogueuse, proposer du contenu intéressant autour de mes passions et être payé pour cela.

Pour le moment je n’en vis pas mais j’avance quand même dans cette voie un petit peu chaque jour. L’essentiel est de faire des pas vers ses rêves aussi petit soient-ils.

Je vous propose mon dernier vlog dans lequel je vous montre comment j’organise mes journées de travail :

Ces dernières semaines, je me suis aussi remise en question à propos de mon corps et de la manière dont je le maltraite. Cela fait des mois que je ne fais plus de sport régulièrement. L’état de santé de mon fils s’est dégradé et il nous a fallut aller beaucoup à l’hôpital. Il est resté plus de 6 mois alité alors je restais à son chevet. Mon mari étant souvent en déplacement professionnel, c’était assez compliqué de prendre du temps pour moi et puis je n’en n’avais pas spécialement envie. Le peu de force qui me restait je l’utilisais pour faire avancer mes projets professionnels. J’ai mangé n’importe comment et n’importe quoi. Une Alimentation à base de sandwichs, de chips et de gâteaux le tout industriel bien sur, quelle horreur !

Maintenant que mon fils se sent mieux, que nous ne sommes plus dans cette espèce de cocon noirâtre, j’ai de nouveau l’envie de prendre soin de moi. D’ailleurs mon corps me fait comprendre que c’est nécessaire. J’aime l’écouter me dire que j’ai abusé, même si je l’écoute toujours très tard.

Ecouter son intuition c’est super, mais il faut aussi avoir la même écoute envers son corps. En parlant d’intuition, avez-vous vu ma dernière vidéo sur les guides célestes ? je pense que l’âme est notre meilleur guide. Même si d’autres personnes incarnées ou non peuvent nous aider, nous guider sur notre chemin, le meilleur guide reste notre âme, c’est notre GPS interne.

Voici ma vidéo récente qui en parle :

À la semaine prochaine pour de nouvelles aventures spirituelles,

Sandrine

232 vues
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • YouTube - Black Circle

Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux